Gae Aulenti

Gae Aulenti

Il y a 10 ans disparaissait Gaetana « Gae » Aulenti, l’une des rares voix féminines ayant réussi à se faire entendre sur la scène architecturale du 20e siècle. Tout autant reconnue comme designer, elle a abordé la création dans un esprit avant-gardiste en continuité avec l’histoire.

Née en Italie en 1927, Gae Aulenti obtient son diplôme d’architecture à l’École polytechnique de Milan en 1953. Théoricienne de l’architecture d’après-guerre, elle adhère aux idées du Neoliberty : à contre-courant du Modernisme, ce mouvement italien promeut un retour à l’ornementation et à l’expressivité stylistique personnelle, la prise en compte du patrimoine historique dans les projets contemporains, ainsi que la sauvegarde des techniques de construction traditionnelles.

Aménagement intérieur du musée d'Orsay

Gae Aulenti, Aménagement intérieur du musée d’Orsay, coupe transversale, 1982. Aquarelle avec cadre H. 84 ; L. 104 cm (0,01 pm). Don de Madame Gae Aulenti, 1987. © RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski .jpg

 

xiquinhosilva : Cc by-sa

© xiquinhosilva / Cc by-sa

Gae Aulenti accède à la reconnaissance internationale dans les années 1980. Elle participe notamment à la transformation de l’ancienne gare d’Orsay en musée consacré à l’art du 19e siècle. En charge de l’aménagement intérieur, elle conjugue avec maestria le caractère industriel et les fabuleux volumes du bâtiment à sa nouvelle vocation muséale

Lampe pipistrello de Gae Aulenti

Lampe pipistrello de Gae Aulenti

Cette recherche d’équilibre entre tradition et modernité imprègne également son travail de designer. En témoigne sa célèbre lampe Pipistrello (« chauve-souris » en italien). Sorti en 1965, ce luminaire rend hommage à l’esthétique sinueuse de l’Art nouveau, revisitée dans un esprit fonctionnaliste à partir de matériaux modernes. La Pipistrello détonne par sa sobriété dans l’univers coloré des sixties ! Elle en adopte toutefois l’esprit ludique et les lignes géométriques.

Lampe Giova de Gae Aulenti

Lampe Giova de Gae Aulenti

La capacité de Gae Aulenti à explorer librement les formes transparait aussi dans la lampe de table Giova, éditée en 1964 chez FontanaArte. Il s’agit d’un objet hybride, à la fois luminaire et vase. Assemblage de sphères en verre aux textures différentes, Giova compose un volume sculptural et aérien.

Jumbo table de Gae Aulenti

Jumbo table de Gae Aulenti

Dans les années 1960 également, Gae Aulenti collabore avec l’éditeur américain Knoll. S’inspirant de l’architecture classique qu’elle modernise à l’échelle du salon, elle dessine une table basse en marbre baptisée Jumbo Table.

Tavolo con ruote de Gae Aulenti

Tavolo con ruote de Gae Aulenti

C’est en 1980 que Gae Aulenti signe l’une de ses créations les plus iconiques : sa table basse à roulettes Tavolo con ruote. Elle est alors directrice artistique chez FontanaArte, un poste qu’elle occupera de 1979 à 1996. Dans l’usine de l’éditeur italien, elle observe des plaques de verre transportées sur un chariot industriel. Opérant une synthèse de cette vision, dans une démarche qui n’est pas sans rappeler les ready-made de Marcel Duchamp, Gae Aulenti conçoit le prototype sans même passer par le dessin. Bien que résolument décalé, le résultat tient de l’évidence : un carré de verre trempé posé sur quatre roulettes en caoutchouc.

Tour Table de Gae Aulenti

Tour Table de Gae Aulenti

En 1993, la Tour Table donne une nouvelle dimension à cette association audacieuse : elle reprend le même principe avec des roues de bicyclette, poussant le décalage encore plus loin !

 

Retrouvez la lampe Giova et les tables basses signées par Gae Aulenti dans votre magasin Création Contemporaine, à Lyon.