Installé à Londres, le designer Michael Anastassiades s’est fait une place à part sur la scène internationale grâce à ses créations sobres, poétiques, d’un raffinement extrême et d’un haut degré de technicité.

À la frontière entre le design et l’art

Lampe à poser Copycat, une création signée Michael Anastassiades pour Flos

Lampe à poser Copycat, une création signée Michael Anastassiades pour Flos

Michael Anastassiades évolue à la frontière entre le design industriel et les beaux-arts. Son travail, qui fait appel à des formes géométriques simples, est empreint d’une forte dimension sculpturale. En témoigne la lampe de table Copycat (Flos), avec ses deux sphères délicatement calées l’une contre l’autre (un diffuseur opalin et une petite sphère en aluminium plaqué or 24 carats, cuivre, nickel noir ou aluminium poli).

Des créations en interaction

Table à manger Ordinal dessinée par Michael Anastassiades pour Cassina

Table à manger Ordinal dessinée par Michael Anastassiades pour Cassina

Michael Anastassiades ne considère pas ses créations comme des objets isolés, mais comme des objets amenés à interagir avec leur environnement. La table Ordinal (Cassina) est ainsi pourvue de pieds disposés en diagonale. Selon l’endroit d’où on les regarde, ils semblent fins ou monolithiques, changeant la perception que l’on a de la table – et plus largement de l’espace alentour.

Le minimalisme à l’œuvre

Lampe de table IC T1 conçue par Michael Anastassiades pour Flos

Lampe de table IC T1 conçue par Michael Anastassiades pour Flos

Pour la plupart minimalistes, les créations de Michael Anastassiades ont un pouvoir évocateur rare. C’est notamment le cas de la lampe de table IC T1 (Flos) : elle se compose d’une sphère opalescente comme saisie en équilibre sur une fine tige de métal – une image inspirée à Michael Anastassiades par un numéro de jonglage que l’avait fasciné.  

Pour Flos, le designer explique ce qui l’anime lorsqu’il crée un luminaire : « Le jour et la nuit existent pour une raison, et nous ne devrions jamais tenter de remplacer l’un par l’autre. (…) Dans la nature, la lumière se manifeste sous de nombreuses formes d’une très grande beauté. Si je pouvais capturer ne serait-ce qu’un seul de ces moments, je m’estimerais chanceux. »

 

Michael Anastassiades en quelques mots : Né à Chypre en 1967, Michael Anastassiades a étudié à Londres (d’abord le génie civil à l’Imperial College, puis le design industriel au Royal College of Art). C’est également à Londres qu’il s’est installé en tant que designer, avec un studio ouvert en 1994. Il a depuis fondé sa propre marque (2007). Ses créations ont notamment intégré les collections permanentes du MoMA à New York, du Victoria and Albert Museum à Londres, ou encore du FRAC Centre à Orléans.

 Retrouvez la table Ordinal ainsi que les luminaires des collections IC et Copycat chez Création Contemporaine, à Lyon (en magasin ou sur catalogue).

Votez pour cet article !
[Total : 13 - Moyenne : 5]