Salon du meuble imm Cologne, 1968. Verner Panton et Vitra présentent pour la première fois la Panton Chair au public. Résultat d’un long travail de développement autour du matériau plastique, il s’agit de la première chaise en porte-à-faux de l’histoire à être fabriquée d’une seule pièce. Sa ligne sinueuse, sculpturale, allait en faire une icône du design.

Verner panton rolf fehlbaum manfred diebold josef starmlinger

A l’origine de la chaise Panton de Vitra

Salon du meuble imm Cologne, 2018. Pour célébrer les 50 ans de cette présentation mémorable, Vitra lance deux éditions limitées de la chaise Panton : la Panton Chrome et la Panton Glow. L’inédit est une nouvelle fois au rendez-vous, dans la droite ligne du travail visionnaire de Verner Panton, disparu en 1998.

La Panton Chrome donne matière à réflexion

La chaise Panton de Vitra en édition limitée Chrome

La chaise Panton de Vitra en édition limitée Chrome

Verner Panton a toujours été fasciné par les effets de miroitement. Dès les années 70, il cherche un moyen d’appliquer une surface réfléchissante à sa fameuse chaise en forme de « S ». Mais à l’époque, les revêtements existants ne sont pas assez résistants pour que le projet aboutisse. Vitra a toutefois poursuivi les recherches en ce sens, restant fidèle à la collaboration fructueuse entretenue pendant plusieurs décennies entre ses équipes et le designer danois. Aujourd’hui, le modèle miroitant imaginé par Verner Panton est devenu réalité grâce à un procédé complexe nécessitant un travail manuel hautement spécialisé : une métallisation incrustée dans différentes couches de vernis.

La Panton Glow, une apparition phosphorescente

La chaise Panton de Vitra en édition limitée Glow

La chaise Panton de Vitra en édition limitée Glow

Autre source d’inspiration intarissable pour Verner Panton : la lumière. La lumière faisait partie intégrante de ses installations – dont plusieurs sont restées dans les mémoires pour leur atmosphère psychédélique. La Panton Glow a été conçue dans cet esprit, en accord avec Marianne Panton, l’épouse du designer. Cette chaise fantasmagorique diffuse une lumière bleue dans l’obscurité. Sa fabrication repose sur un procédé élaboré : l’application à la main de cinq couches d’une laque contenant des pigments phosphorescents.

 

Retrouvez la chaise Panton et la marque Vitra à Lyon, chez Création Contemporaine