Eugeni Quitllet

Eugeni Quitllet

Eugeni Quitllet se présente comme un « Disoñador », contraction des mots espagnols diseño (design) et soñado (rêveur). Ce talentueux Catalan est tourné vers l’avenir du design, qu’il n’a pas peur d’explorer en sortant des sentiers battus. L’équipe du magasin Création Contemporaine, à Lyon, vous conseille de ne pas le perdre de vue !

Une collaboration fructueuse

Né en 1972 à Ibiza, Eugeni Quitllet étudie le design et l’architecture d’intérieur à la Llotja, une école d’art barcelonaise. Il commence par collaborer avec différents studios, aménageant également des espaces pour des organismes culturels comme la fondation Joan Miró. En 2001, il rencontre Philippe Starck. Débute alors entre eux dix ans de « cool-laboration », pour reprendre l’expression d’Eugeni Quitllet. Ils cosigneront une cinquantaine de réalisations.

La plus célèbre est sans doute la chaise Masters, sortie chez Kartell 2009. La chaise Masters rend hommage à plusieurs maîtres du design moderne : Arne Jacobsen, Eero Saarinen et Charles et Ray Eames. Pour cela, Eugeni Quitllet et Philippe Starck ont fusionné trois créations emblématiques de leurs illustres prédécesseurs. Ensemble, ils dessinent aussi le surprenant fauteuil Lou Read, qui semble ouvrir les bras pour inviter à un moment de détente (Driade, 2010).

Susciter l’émotion et la poésie

En 2011, Eugeni Quitllet ouvre son propre studio à Barcelone. Il est particulièrement sensible aux notions de plein et de vide, qu’il utilise pour renouveler le sens des objets. Il aime également travailler l’idée de légèreté. C’est ce qu’il a fait avec la lampe de table Light-Air, dont l’abat-jour plissé paraît flotter à l’intérieur d’une boîte rectangulaire transparente (Kartell, 2012). Cette création résume bien sa vision du design industriel : l’émotion et la poésie avant tout.

Il poursuit sa collaboration avec la marque Driade et crée la chaise Ring. Pour celle-ci, il dématérialise le dossier en jouant sur les contrastes et la transparence des matériaux. Une recette reprise pour la chaise Tabu Neked conçue pour Alias, où le dossier se réduit à deux barres verticales. Cet homme pressé imagine sans cesse. Avec Vondom, il réalise la ligne Bum Bum. Ces pièces évoquent les coquillages, la mer et sont toutes équipées d’enceintes Bluetooth. Il dessine aussi une ligne d’objets de bureau pour Lexon.

Eugeni Quittlet a été désigné créateur de l’année par le Salon Maison & Objet