Florence Knoll

Florence Knoll

Florence Knoll

Difficile d’égaler le rôle joué par Florence Knoll dans l’émergence du design moderne américain. Création Contemporaine vous propose de revenir sur le parcours de cette femme pionnière, et de retrouver dans son magasin de Lyon les succès qu’elle a signés pour le catalogue Knoll.

Des années fondatrices à la Cranbrook Academy

Née en 1917 dans le Michigan, Florence Schust (de son nom de jeune fille) se destine très tôt à l’architecture. En 1934, elle entre à la Cranbrook Academy of Art, où elle étudie avec le célèbre architecte Eliel Saarinen. Orpheline depuis ses douze ans, Florence Schust se lie étroitement à la famille Saarinen, notamment avec le fils d’Eliel, Eero, brillant designer qui devient l’un de ses amis les plus proches.

La suite de ses études est marquée par d’autres grands noms de l’architecture et du design. Elle prend des cours d’urbanisme à Columbia avec Charles Eames comme professeur, puis rejoint l’Architectural Association de Londres, où elle est marquée par le travail de Le Corbusier. À Cambridge (Massachusetts), elle étudie entre autres avec Walter Gropius, le fondateur du Bauhaus. Enfin, à l’Illinois Institute of Technology, elle est formée par Ludwig Mies van der Rohe, dont les enseignements influenceront grandement sa conception globale de l’espace et sa recherche rigoureuse de simplicité.

Une nouvelle impulsion pour Knoll

En 1941, Florence Schust s’installe à New York. Là, elle rencontre Hans Knoll, qui développe alors sa société de mobilier. Ce dernier l’engage après qu’elle l’a convaincu d’inclure un service de décoration d’intérieur dans son offre. Ils se marient en 1946 et forment Knoll Associates (qui sera rebaptisée Knoll International en 1951).

Bientôt, un département entier est dédié à la conception d’intérieur : la Planning Unit, qui s’adresse aux entreprises désireuses de créer des lieux de travail harmonieux et fonctionnels. Les propositions de Florence Knoll englobent ainsi l’aménagement d’espace, le design, les textiles et le graphisme – une approche révolutionnaire pour l’époque. Les commandes ne se font pas attendre, dont certaines pour des clients aussi prestigieux que le Rockefeller Center, CBS, General Motors ou IBM.

Un catalogue à étoffer

Pour affirmer l’identité de la marque et enrichir son catalogue, Florence Knoll sollicite Eero Saarinen et Harry Bertoia. Leur talent de designer, leur regard novateur et le soutien dont ils bénéficient de la part de Knoll donnent naissance à des icônes du design – à commencer par le fauteuil Womb et la chaise Tulip pour Saarinen, et la Diamond Chair pour Bertoia.

Par ailleurs, Florence Knoll dessine elle-même de nombreux meubles afin de répondre aux besoins spécifiques de certains projets. En plus des solutions de rangement, des bureaux et des tables, elle conçoit des canapés et des fauteuils très appréciés pour leur élégance et leur confort, comme la collection Lounge.

En 1955, Hans Knoll meurt dans un accident de voiture. Florence assure la présidence de la société jusqu’en 1960, puis reste quelques années encore comme directrice de département conception. Elle se retire définitivement en 1965, laissant derrière elle un héritage dont on commence tout juste à mesurer la portée.

Les meubles créés par Florence Knoll sont à Lyon chez Création Contemporaine.

Votez pour cet article !
[Total : 1 - Moyenne : 5]